Perdue en pleine mer

Perdue en pleine mer Odile Laude Inspiratrice de Vie

Parfois j'ai l'impression que je vais couler

PERDUE EN PLEINE MER
J’ai l’impression d’être prise dans la tempête.
Telle une naufragée perdue en pleine mer, je me débats dans l’eau. 

C’est dur. 

Parfois,  j’ai l’impression que je vais couler.
Je n’ai plus de forces, je cherche en moi les ressources. Je cherche dans ma mémoire les outils qui vont m’aider : 10 minutes de yoga, une demi-heure de marche en pleine conscience, m’occuper de mes enfants, avancer sur mes projets pro. 

Mettre en place des petites actions. 

Toutes ces choses sont comme des petites bouées. 

Je suis toujours dans la tempête mais je ne coule pas. 

Je m’accroche à chaque petite bouée et, le temps de respirer un peu, je retourne à ma tempête. Le bateau n’est pas encore en vue, mais je sais qu’il est là. 

Un jour, j’y serai. 

Je monterai à bord le temps d’une traversée sans nuages, dans la sérénité, la paix, en toute humilité. Mais pour l’instant, je suis dans la tempête avec juste cette vision et l’ouverture de mon cœur. 

C’est sûrement cela que l’on appelle la Foi.

Odile Laude
Inspiratrice de Vie
Extrait de « Mon histoire » le 8 janvier 2020

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Odile Laude

Odile Laude

J’ai choisi d’accompagner les personnes qui traversent, ou qui ont traversé la maladie, à sortir de l’impasse émotionnelle dans laquelle elles se trouvent et qui les paralyse. Qui les empêche d’avancer vers la Vie dont elles rêvent, dans la sérénité et l’amour d'elles-mêmes. Parce que Oui ! VIVRE pleinement heureuse avec une belle énergie malgré des traitements lourds et la maladie c’est POSSIBLE. En s'aimant telle que l'on est, sans peurs ni culpabilité. Parce que le BONHEUR, c’est maintenant !

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Y a un truc qui cloche

Assise sur les marches, j’attends mon homme.
Il ne devrait pas tarder maintenant.

Je n’ose ouvrir la grande enveloppe blanche qui attend sur mes genoux, les mots du médecin bien au chaud sous le papier épais.

Lire la suite »
Retour haut de page