Le temps de la Métamorphose

le temps de la métamorphose Odile Laude

L'envie de rester dans le Monde ancien est rassurante

LE TEMPS DE LA MÉTAMORPHOSE
Tout est en évolution permanente. Mais il arrive un temps où le changement devient soudain plus rapide, plus brusque, plus spectaculaire.

Le bourgeon compact se transforme en fleur épanouie. La chenille s’extirpe de son épaisse gangue sombre et se mue en papillon léger et multicolore.
L’adolescent devient adulte.
Une peuplade ne vivant que dans la peur, l’égoïsme et la violence, se transforme en civilisation consciente et solidaire.

Cette métamorphose s’effectue souvent par spasmes, contractions, douleurs.

Lorsqu’elle est achevée, il ne reste plus qu’une vieille enveloppe vide accrochée à une branche d’arbre, des souvenirs pénibles associés à des photos jaunies, des drames notés dans des livres d’histoire, des ruines et des musées, autant de vestiges dérisoires d’un monde archaïque.

Et l’être transmuté peut s’envoler vers le soleil pour faire sécher ses ailes neuves.

Cependant, à mesure qu’approche le temps de la Métamorphose, surgissent des forces visant à l’empêcher de se réaliser. Celles-ci émanent de tous ceux qui craignent la transformation vers l’inconnu et préfèrent la stagnation, voire le retour en arrière. 

Il ne faut pas sous-estimer ces forces de blocage.

Tout d’abord parce qu’elles s’avèrent souvent majoritaires, ensuite parce qu’elles sont plus puissantes, car mieux enracinées que les forces évolutives.

L’envie de rester dans le monde ancien est rassurante. La crainte d’avancer est naturelle. Pourtant, s’il refuse de changer, l’organisme se sclérose, étouffe dans sa vieille peau, sans révéler son vrai potentiel.

Quand un individu arrive à élargir son champ de vision dans le temps et dans l’espace, il est naturellement tenté de souhaiter sa propre métamorphose, mais aussi celle de tous les êtres qui l’entourent.

Extrait du livre “Troisième Humanité”
de Bernard Werber

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Odile Laude

Odile Laude

J’ai choisi d’accompagner les personnes qui traversent, ou qui ont traversé la maladie, à sortir de l’impasse émotionnelle dans laquelle elles se trouvent et qui les paralyse. Qui les empêche d’avancer vers la Vie dont elles rêvent, dans la sérénité et l’amour d'elles-mêmes. Parce que Oui ! VIVRE pleinement heureuse avec une belle énergie malgré des traitements lourds et la maladie c’est POSSIBLE. En s'aimant telle que l'on est, sans peurs ni culpabilité. Parce que le BONHEUR, c’est maintenant !

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Dans quelle case es tu ?

Au début, j’écrivais pour mon fils. Pour exorciser toutes ces années de silence à vouloir rentrer dans une case. Des années à essayer d’expliquer cette “différence” aux équipes enseignantes, à la famille.

Lire la suite »
Retour haut de page