Le temps de la Métamorphose

le temps de la métamorphose Odile Laude

L'envie de rester dans le Monde ancien est rassurante

LE TEMPS DE LA MÉTAMORPHOSE
Tout est en évolution permanente. Mais il arrive un temps où le changement devient soudain plus rapide, plus brusque, plus spectaculaire.

Le bourgeon compact se transforme en fleur épanouie. La chenille s’extirpe de son épaisse gangue sombre et se mue en papillon léger et multicolore.
L’adolescent devient adulte.
Une peuplade ne vivant que dans la peur, l’égoïsme et la violence, se transforme en civilisation consciente et solidaire.

Cette métamorphose s’effectue souvent par spasmes, contractions, douleurs.

Lorsqu’elle est achevée, il ne reste plus qu’une vieille enveloppe vide accrochée à une branche d’arbre, des souvenirs pénibles associés à des photos jaunies, des drames notés dans des livres d’histoire, des ruines et des musées, autant de vestiges dérisoires d’un monde archaïque.

Et l’être transmuté peut s’envoler vers le soleil pour faire sécher ses ailes neuves.

Cependant, à mesure qu’approche le temps de la Métamorphose, surgissent des forces visant à l’empêcher de se réaliser. Celles-ci émanent de tous ceux qui craignent la transformation vers l’inconnu et préfèrent la stagnation, voire le retour en arrière. 

Il ne faut pas sous-estimer ces forces de blocage.

Tout d’abord parce qu’elles s’avèrent souvent majoritaires, ensuite parce qu’elles sont plus puissantes, car mieux enracinées que les forces évolutives.

L’envie de rester dans le monde ancien est rassurante. La crainte d’avancer est naturelle. Pourtant, s’il refuse de changer, l’organisme se sclérose, étouffe dans sa vieille peau, sans révéler son vrai potentiel.

Quand un individu arrive à élargir son champ de vision dans le temps et dans l’espace, il est naturellement tenté de souhaiter sa propre métamorphose, mais aussi celle de tous les êtres qui l’entourent.

Extrait du livre “Troisième Humanité”
de Bernard Werber

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Odile Laude

Odile Laude

J’accompagne des femmes qui ont vécu un accident de santé, un événement traumatique, du harcèlement affectif, qui les a laissé affaibli physiquement et émotionnellement. Je ne suis ni médecin, ni psychologue, ni thérapeute ou praticienne en médecine d’aucune sorte. En aucun cas, l’accompagnement que je vous propose ne doit remplacer un avis médical, un traitement ou un suivi avec des professionnels de santé. C’est grâce à un PARCOURS de Vie particulier et à mes recherches personnelles en neurosciences, épigénétique et logothérapie d’une part et en nutrition, en alimentation et en sport bien-être d’autre part, que j’ai développé mes propres MÉTHODES d’accompagnement. Un jour, un diagnostic tombe et on découvre en nous une grande Force. Une FORCE insoupçonnée qui nous fait réaliser des choses dont jamais, on ne se serait cru capable. Nous avons tous en nous ces capacités insoupçonnées. Cette Force de résilience, cet Élan de vie. Tout est là. Es-tu prête à les découvrir ensemble ?

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

D'autres articles qui pourraient vous plaire

L’Amour que je cherche est déjà là

Un petit chemin escarpé s’ouvre devant moi fait de cailloux et de poussière. Il s’enfonce dans les herbes fraîches et les branches des arbres. Je descends doucement. En bas m’attend une clairière, baignée de lumière. iI y fait frais et je ressens l’énergie d’une terre vibrante sous mes pieds.

Lire la suite »

Tout est déjà là

Il arrive parfois, que l’on doive cohabiter avec un autre que nous.
Pour oublier un événement traumatisant, par obligations,… la vie nous a entraînés sur un chemin qui n’est pas le nôtre.

Lire la suite »
Retour haut de page