Sélectionner une page

Pourquoi faire tester son enfant ? 

Dans certaines familles, la réponse est évidente.
Mais pour beaucoup, la décision soulève beaucoup de questions.
Et pour cause ! 

Que va-t-on penser de moi si je fais passer un test de QI à mon enfant. Les gens vont me prendre pour une prétentieuse.
Et mes parents ! Ils vont encore croire que je lui trouve des excuses. 

Et puis, vu ses résultats scolaires, ça m’étonnerait bien quand même. 

C’est vrai qu’à la maison, c’est un peu tendu.
Pas facile à gérer le gamin(e). Mais bon, c’est pas tout le temps.
Et puis, c’est dans toutes les familles pareil. Les enfants, de nos jours, on a bien du mal à les éduquer correctement ! 

 

Il est juste hyperactif. 

Moi, à son âge, j’étais pareil.
Ça ne m’a pas empêché de grandir !
Ça va lui passer.
De toute façon, dans la vie, c’est pas toujours facile ! 

Et puis, ça va changer quoi de savoir ?
De toute manière, il se fiche de tout. On ne peut rien lui dire sans qu’il prenne la mouche. Ça m’étonnerait bien que le psy en tire quoi que ce soit. 

Et les tests. C’est vraiment fiable ?
Après, il vaudrait mieux, parce que c’est pas donné tout ça ! 

Sincèrement.
Est-ce-que tu te reconnais dans ces propos ? 

Y a pas de honte, tu sais.
C’est un peu normal de se poser toutes ces questions. D’autant plus qu’il y a pas mal d’idées reçues sur le Haut Potentiel.
On a longtemps pensé qu’être Haut Potentiel, c’était être doté d’une intelligence supérieure. Et puis, plus récemment est arrivé le terme Précoce, qui laissait sous-entendre d’une avance intellectuelle qui allait se combler avec le temps. 

 

Depuis une dizaine d’années (et oui, c’est quand même hyper récent), on sait qu’être Haut Potentiel, c’est bien plus que ça.
J’ai d’ailleurs écrit un article sur le sujet, tiré du livre Les Philocognitifs
 de Fanny Nusbaum. Je t’en conseille vivement la lecture mais avant, prend le temps de lire les 5 raisons de faire passer le test de QI à ton enfant. 

 

RAISON N°1 : Se connaître soi-même  

 

 

Une Petite Histoire… 

 

Par une fraîche après-midi de printemps, je me retrouve par le plus grand des hasards, à discuter avec une maman qui m’explique que sa fille n’est pas scolarisée. Moi-même, je suis en plein questionnement sur oui ou non déscolariser mon fils, mais c’est pas le sujet. 

Donc voilà, elle m’explique que sa fille est allée en maternelle mais que ça s’est très mal passé. Elle ne voulait pas faire ce que la maîtresse lui demandait, même du coloriage. De toute façon, elle a su lire très vite et du coup s’ennuyait beaucoup en classe. Et puis, ça a été des pleurs pour aller à l’école, des crises pour s’endormir le soir. Elle avait aussi beaucoup de mal à se faire des amis et on se moquait souvent d’elle.
Du coup, cette maman avait préféré la garder à la maison.
 

 

Et moi, et moi ! 

 

Et puis, d’un seul coup, cette jeune femme commence à me parler d’elle.

Qu’elle-même est hypersensible. Qu’écouter de la musique c’est pas facile pour elle car ça la met dans des états émotionnels très forts.
Qu’elle a besoin de calme pour se concentrer (elle travaille chez elle), qu’elle pense trop.
Elle s’est tout le temps senti en décalage par rapport aux autres. D’ailleurs, elle a bien du mal à être sereine dans sa vie de tous les jours.
Elle se pose tellement de questions à son sujet. A un moment, elle a même pensé être autiste ou bipolaire.
 

(Je vous le fais en résumé.)

A un moment, elle s’arrête de parler. Elle me regarde et j’en profite pour lui glisser. 

Tu sais, mon fils est Haut Potentiel et c’est marrant mais ta fille me fait beaucoup penser à lui !
D’ailleurs, n’as-tu jamais pensé que tu pouvais être une personne Haut Potentiel ?

(Blanc.)

C’est vrai. J’y ai déjà songé mais, je ne me trouve pas si intelligente que ça !  

Pourquoi ne pas passer le test ?
Tu aurais la réponse à tes questionnements.

(qui dure depuis de nombreuses années en passant).

Oh non !
C’est pas la peine.
Peut-être pour ma fille. Encore que son père n’est pas franchement pour.

(entre nous, son père est très certainement HP aussi vu ce qu’elle m’en a dit).

 

Et la morale dans tout ça ? 

 

La morale de cette histoire, si vous ne l’avez pas encore deviné, c’est que ce sont souvent nos propres peurs, nos propres blessures d’enfance, qui nous empêche de faire passer le test à nos enfants.
La peur de découvrir la vérité sur notre propre fonctionnement. Cette valise que l’on traîne avec nous depuis si longtemps. On a fini par l’apprivoiser cette valise (en tout cas c’est ce qu’on croit). Elle n’est pas si encombrante que ça après tout et notre enfant fera la même chose que nous. 

 

Ce passage de test de QI par notre enfant, nous ramène fatalement à notre propre histoire à un moment ou à un autre.
Faut-il pour autant l’occulter ? Faire comme si ça n’existait pas ?
Sincèrement, je ne pense pas. Même si cette découverte peut être très douloureuse, elle nous fera indéniablement grandir.  

Ne dit-on pas qu’à combattre nos peurs, on devient plus fort ? 

 

RAISON N°2 : Faire la paix et ne plus avoir peur du jugement des autres. 

 

Découvrir qui on est vraiment c’est aussi s’engager sur le chemin de la reconnaissance de soi. C’est s’accepter tel que l’on est et enfin faire la paix avec soi-même. 

Et, je vous le donne en mille. Que-ce passe-t-il quand on est enfin aligné avec qui on est au plus profond de nous ?
Et bien, on se fiche pas mal du regard des autres.
Exit la peur du quand dira ton? 

A nous la liberté de mener la vie qui nous plait. Que l’on soit Haut Potentiel ou pas d’ailleurs. 

Si tu veux creuser un peu plus ce sujet écoutes cette vidéo de David Laroche dans laquelle il explique : Pourquoi il est important de se connaître.
Pour éviter déjà que les autres ne nous définissent à notre place. Voici ses mots :
 

Si vous savez qui vous êtes, alors vous n’allez plus avoir peur.
Si vous savez qui vous êtes, vous n’aurez plus peur de la critique.
Vous n’aurez plus peur de l’échec.
Vous n’aurez plus peur du regard des autres.
Vous n’aurez plus peur de l’humiliation.

Parce que vous vous définissez.
En vous définissant vous allez être capables d’exploiter vos forces.
Vous allez être capable d’exploiter votre système de valeur, ce qui est important pour vous, aujourd’hui.

Si vous avez du mal à faire des choix.
Si vous avez du mal à emprunter un chemin.
Si vous avez du mal à avoir une vie qui vous passionne.
C’est certainement parce que vous avez du mal à savoir qui vous êtes.  

La suite dans cette vidéo  

 

RAISON N°3 : Des solutions adaptées à notre enfant 

Admettons que vous avez dépassé vos propres peurs et qu’enfin vous faites tester votre enfant. Alors, vous allez avoir en main le mode d’emploi de votre enfant. Connaître son fonctionnement cognitif, et du coup mettre en place des solutions adaptées. 

Par exemple :

On sait maintenant qu’il y a 2 profils d’enfants à Haut Potentiel. Les profils se retrouvent dans l’analyse que va faire le psychologue lors du passage du test mais aussi par le résultat obtenu aux 4 items testés. 

 

Les enfants à profil Laminaire 

On distingue d’un côté, des enfants à profil laminaire.
Ce sont des enfants qui ont obtenus des résultats homogènes au test de QI de Wechsler (WISC IV). 
 

Ils maîtrisent en général très bien les apprentissages, disposent d’une grande adaptabilité. Leurs comportements, toujours adaptés à la situation, en font des enfants très appréciés et bien intégrés socialement.

Leurs difficultés résident souvent en une sur-adaptation. Leurs capacités à comprendre les émotions des autres et à s’adapter du coup parfaitement à ce qu’on leurs demande, font qu’ils s’en oublient eux-mêmes. Ce sont souvent des enfants anxieux, qui ont besoin de performer en permanence.
Il faudra être vigilant, avec ces enfants, au surmenage, aux addictions notamment à l’adolescence, à l’hypocondrie ou au burn-out à l’âge adulte. 

 

Les enfants à profil Complexe 

Et puis il y a des enfants à profil complexe.
Ce sont des enfants qui ont obtenus des résultats inégaux au test de QI de Wechsler (WISC IV). Notamment une différence de 15 points entre l’ICV (Indice de Compréhension Verbale) et l’IRP (Indice de Raisonnement Perceptif ou de Performance). 

Ce sont souvent des enfants centrés sur eux-mêmes, indépendants, non influençable par les éléments extérieurs. Capables de se buter sur une idée ou un raisonnement fulgurant et de négocier pendant des heures, jusqu’à épuisement de leur interlocuteur.

Malgré une grande confiance en soi, ils ont une très mauvaise estime d’eux -mêmes. Il faudra veiller à sans cesse les encourager, les aider dans la planification des tâches, répondre à leurs incessantes questions existentielles et leur donner un cadre bienveillant et sécurisant. 

Tout cela ne représente qu’un échantillon des caractéristiques que peuvent révéler ces tests.
Pour en savoir plus je vous invite à lire l’article sur les dernières découvertes scientifiques sur le Haut Potentiel 

 

RAISON N°4 : Fais le pour lui ! 

 

Cette raison, qui se trouve être à la dernière place de mon classement est, dans mon cœur, la première et la seule raison à laquelle devrait penser tout parent.  

C’est le plus beau cadeau que vous pouvez faire à votre enfant.
Lui donner les clés de son être intérieur. 

 

Et puis, pas besoin d’attendre l’adolescence pour le faire tester.
Donner la possibilité à votre enfant de se connaître dès son plus jeune âge et une des meilleures choses à faire pour lui. 

Imaginer le temps gagner pour lui dans la construction de son développement personnel. Dans sa construction de l’estime de lui-même.
Dans sa confiance aux autres et dans ses propres capacités.
Lui apprendre à gérer ses émotions, ses faiblesses à l’écrit ou encore son mental débordant.
Lui apprendre à gérer son sommeil, ses difficultés relationnelles.
En faire un jeune homme ou jeune fille épanouis prêts à rentrer dans la vie adulte avec une parfaite connaissance d’eu– mêmes. 

Je ne sais pas pour vous, mais moi ça me fait frissonner de bonheur.
Oui, Oui !
Ça me donne la patate et ça vaut bien le coup de nager parfois à contre-courant. 

Ma priorité ira toujours où va mon cœur.
Et vous ? 

Qui est Odile Laude?

Auteur du Blog : Des Ailes pour les enfants Zèbres.

Son crédo
: combattre les idées reçues concernant les enfants à Haut Potentiel (aussi appelés Zèbres), apporter des solutions concrètes aux parents pour qu’ils se sentent moins seuls et les aider à faire les bons choix pour leurs enfants.

“Les enfants à Haut Potentiel ont pour moi la qualité première, d’obliger leurs parents à devenir la meilleure version d’eux mêmes.”

VOUS AIMEREZ ÉGALEMENT…

Pin It on Pinterest

Share This